Avec un peu de savoir-faire : planter des rocailles

Avec un peu de savoir-faire : planter des rocailles

Les rocailles ne sont pas seulement visuellement différentes de la combinaison classique du lit et de la pelouse verte. Ils ont également besoin d’autres conditions préalables pour que les plantes puissent bien pousser entre les pierres et survivre à long terme dans un environnement pauvre en nutriments. Cependant, pour un jardin de rocaille magnifiquement envahi et fleuri, les jardiniers amateurs doivent d’abord choisir le bon emplacement.

Emplacement optimal pour la rocaille
Un jardin de rocaille devrait avoir une légère pente d’environ dix pour cent. En raison de l’inclinaison, l’eau de pluie peut s’écouler librement et il n’y a pas d’engorgement sous les pierres. Si le jardin n’a pas de pente naturelle, celle-ci peut être créée artificiellement par le remblayage en terre ou l’eau de retour peut être drainée par drainage.

Comme la plupart des plantes qui se sentent à l’aise dans les rocailles proviennent de régions montagneuses ensoleillées, elles ont besoin d’un endroit sec, ensoleillé ou semi-ombragé. Il est donc conseillé d’orienter la rocaille vers le sud.

En route vers la montagne : des espèces de plantes et de pierres adaptées
Des plantes peu exigeantes, à feuilles persistantes et résistantes à l’hiver font en sorte que le jardin de rocaille n’a pas l’air stérile en hiver. Les espèces végétales qui se sentent à l’aise dans les rocailles comprennent, entre autres :

Le granit, la brique silico-calcaire, le basalte et le grès se sont avérés être les meilleurs types de pierre. La taille des pierres doit être basée sur la taille prévue du jardin de rocaille – dans un grand jardin, les grosses pierres sont utilisées à leur avantage, mais ne conviennent pas à un petit jardin. En plus d’une taille inappropriée, les cubes de pierre colorés apparaissent rapidement inharmonieux à l’observateur. Il est donc conseillé de limiter la planification de la rocaille à un ou deux types de pierres.

Mettez la rocaille : La bonne fondation
Pour une fondation optimale, le jardinier amateur enlève d’abord les mauvaises herbes et les racines de la zone destinée à la rocaille. Ensuite, le sol est recouvert d’une couche de sable puis de gravier. Le lit de gravier permet non seulement d’ancrer solidement les pierres, mais l’eau de pluie peut également s’écouler sans entrave dans les couches. La plupart des plantes alpines n’aiment pas l’humidité. Une fois les fondations posées, les pierres sont réparties individuellement sur la surface. Veillez à placer un côté plat de la pierre dans le gravier, ce qui assure la stabilité. De plus, plus une pierre est grosse, plus elle doit être enfoncée profondément dans la couche de gravier pour qu’elle ne glisse pas. Laisser les pierres se déposer pendant quelques jours avant d’insérer soigneusement les plantes. Après que les plantes doivent être arrosées régulièrement au début, elles n’ont besoin d’eau supplémentaire que plus tard, lorsque la chaleur est élevée.

Conseils pour votre propre jardin de rocaille :
Les pierres claires ressortent plus clairement que les pierres foncées.
Limitez-vous à un seul type de pierres. Les différents types et formes semblent agités.
Ajustez la taille des pierres à la rocaille. Seul un grand jardin de rocaille peut tolérer de gros rochers.
Les plantes alpines de pépinières spéciales ne conviennent pas aux débutants.