Démarreur du moteur défectueux

Démarreur du moteur défectueux

Le démarreur est un composant fondamental pour le démarrage de notre moto. Lorsque le démarreur est défectueux, il peut arriver que, lorsque la clé est insérée et que la clé de contact est enfoncée, notre moto ne démarre pas. Souvent, le problème réside dans la consommation des balais du démarreur.
Vous pouvez temporairement surmonter ce problème en réorientant la seconde et en déplaçant le vélo d’avant en arrière pour que les balais de démarreur moins usés du moteur puissent entrer en contact.
En effet, le démarreur est relié au moteur thermique par l’intermédiaire d’un volant d’inertie et ses balais sont en contact avec la coque de l’induit.
Le démarreur est un dispositif qui fait tourner le moteur à combustion interne pour le faire démarrer.
Contrairement aux moteurs électriques, le moteur à essence ne peut pas démarrer simplement en l’alimentant, mais doit être mis en rotation avec un système de lancement qui permet d’atteindre une vitesse permettant d’effectuer régulièrement les phases du cycle de fonctionnement et permettre l’allumage du mélange air + essence.
Dans les moteurs plus petits ou plus anciens, on utilise des systèmes de démarrage, tels que la manivelle qui, reliée à des multiples, transmet le mouvement aux cylindres.
Au fur et à mesure que les coûts diminuent, chaque vélo est maintenant équipé d’un démarreur.
Généralement, le démarreur est un petit moteur électrique à courant continu qui déplace un pignon qui s’engage momentanément avec une couronne dentée appliquée sur le volant du moteur thermique.
L’engagement du pignon dans la couronne est contrôlé par un contacteur actionné par le bouton de puissance, en fait le démarreur ne fonctionne que pendant le temps nécessaire à son allumage.
Une fois le contacteur actionné par un levier, il déplace le pignon vers la couronne, qui transmet la poussée nécessaire au volant pour compléter le moteur thermique d’un ou plusieurs tours.
Un dispositif de roue libre inséré dans le pignon, assure que le démarreur n’est pas amené à la vitesse de rotation si vous insistez pour le faire fonctionner alors que le moteur est déjà démarré.
Pour remplacer les balais, il est possible de démonter le démarreur et d’acheter les kits fournis par la société mère en remplacement de l’ensemble du groupe porte-balais.
Une solution plus économique est d’obtenir un bon soudeur et de dessouder les balais, puis de les apporter à n’importe quel magasin de pièces de moto bien approvisionné.
Echantillon à la main, le revendeur de pièces détachées vous fournira des brosses de taille et d’épaisseur égales qui seront ensuite soudées sur le groupe de brosses. Les mêmes dimensions sont essentielles, car le groupe porte-balais est équipé de sièges qui ne permettent le logement des balais que de certaines tailles.
Derrière les balais se trouvent généralement des ressorts qui poussent les balais vers l’extérieur, ferment le circuit et permettent au démarreur de fonctionner.